Privatisations

Banc Public n° 177 , Février 2009 , Frank FURET



La très respectable revue médicale britannique The Lancet vient de publier les résultats d’une étude sur le chiffre de mortalité parmi les hommes adultes dans les pays de l’ancienne Union soviétique entre 1989 et 2002.

L’étude conclut que, durant cette période, un million d’hommes adultes sont morts suite à la politique de privatisation. En deux ans, au début des années ‘90, un quart des importantes entreprises d’État ont été privatisées. Durant cette période, le chiffre de mortalité a augmenté de 12,8%. Les chercheurs voient un lien avec le nombre de chômeurs, qui a augmenté de 56%. «Dans le temps, le lieu de travail assurait les soins de santé et le soutien moral. Les gens qui ont perdu leur emploi ont perdu en même temps ces services», déclarent-ils. La privatisation au pas de charge de la Russie a "augmenté le chômage, réduit l'accès aux soins de santé, jusque-là fournis par des entreprises publiques, et étranglé le budget d'Etat de protection sociale".

La flambée de mortalité dévastatrice dans les années nonante est d'évidence liée à cette thérapie de choc, alcoolisme du désespoir aidant.
L'étude du Lancet a été au préalable soumise, du point de vue de l'analyse épidémiologique, à la lecture critique de cinq experts indépendants et présente donc toutes les garanties de scientificité.

Les 5 pays où l'augmentation de la mortalité masculine a été la plus élevée (42% entre 1991 et 1994), à savoir la Russie, le Kazakhstan, la Lettonie, la Lituanie et l'Estonie, ont tous procédé a une privatisation très rapide et souffert d'un triplement du chômage.

Les autres pays sont entrés plus progressivement dans l'économie de marché. L'Albanie, la Croatie, la République tchèque, la Pologne et la Slovénie ont enregistré une baisse de 10% de la mortalité masculine et seulement 2% d'augmentation du chômage. Ces conclusions, estiment les chercheurs, devraient servir de leçon aux pays tentés par des réformes de leur secteur public, comme la Chine ou l'Inde.
Ils soulignent que dans l'ancien système communiste, de nombreux travailleurs bénéficiaient d'une prise en charge en matière de santé, qu'ils ont perdue en même temps que leur emploi.

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

Untitled document

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact