Un prix Nobel de la paix bien armé...

Banc Public n° 184 , Novembre 2009 , Frank FURET



C’est le Washington Post même qui a souligné le paradoxe: le président américain vient de signer pour 680 milliards de dollars d’achat d’armes, équipements et autres frais courants de l’armée (550 milliards pour le budget de base du Pentagone et 130 milliards pour les guerres en Irak et Afghanistan), contre un total de 654 milliards l’an dernier.

 

Selon le Washington Post, les lobbyistes et leurs relais au Congrès ont réussi à faire financer toute une série de projets dont les militaires eux-mêmes disent n’avoir pas besoin. De nouveaux moteurs pour l’avion de combat F-35 par exemple (560 millions de dollars y sont alloués). Ou la fabrication de 10 avions de transport C-17 dont l’US Air Force dit ne pas vouloir, mais qui sont essentiels pour ne pas fermer l’usine Boeing de Long Beach en Californie. Les observateurs les plus indulgents interprètent néanmoins cette loi comme une “victoire d’Obama sur le lobby militaire” L’administration Obama a mis fin au programme des avions de combats F-22, et a réussi à imposer un nombre “extraordinaire” de coupes dans le budget, ont estimé plusieurs experts cités par le New York Times.

 

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

Quand le Nobel de la Paix engage le "plus grand plan de dépenses militaires de l’histoire du monde" Site non référencé, Lorraine Millot

 

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact