Nicolas Hulot et les équations actuelles.

Banc Public n° 179 , Avril 2009 , Frank FURET



Faut-il relancer la machine économique par la consommation ? Est-ce compatible avec une démarche de développement durable? En nous mettant dans l’obligation de croître sans cesse, le système nous met dans l’obligation d’une croissance économique, financière et matérielle qui n’est pas tenable dans un monde physiquement clos et limité.

 

Pour Nicolas Hulot, nos «écogestes» actuels ne sont pas à la hauteur des enjeux.  Il faut, pour lui, investir pour que l’économie tourne, mais sur la base de critères drastiques, en privilégiant l’économie immatérielle. Il va falloir réguler, voire tarir, certaines consommations, comme celle du poisson ou celle des automobiles polluantes, en interdisant par exemple les voitures dont les émissions de CO2 dépassent 50 ou 80 grammes par kilomètre. Parallèlement, certaines consommations élémentaires doivent être encouragées. Comme celle de l’alimentation biologique, qui doit atteindre un seuil critique.
Concernant la crise financière, il estime aussi que l’on en  ne peut pas passer son temps à s’endetter pour rembourser la dette, au détriment des enjeux écologiques et sociaux. La crise démocratique actuelle vient aussi du fait que le pouvoir est entre les mains d’intérêts financiers privés. Il s’insurge contre le fait que le dépôt d’argent profite toujours aux mêmes et jamais au plus grand nombre. Pour lui, le crédit pourrait tout à fait relever des Etats et non plus d’entreprises privées: le crédit doit devenir une forme de service public.

 

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

Nicolas Hulot : «Nos écogestes ne sont pas à la hauteur des enjeux», Terra economica, 31 mars 2009

 

 
     

     
 
Ecologie

Déforestation de la forêt amazonienne au Brésil
Neutralité carbone
Le changement climatique divise l’Europe
Agriculture
Le Roman des Plantes
ÉCOLOGIE EXTRÊME
REQUIEM POUR LES POLDERS D'ANVERS
Banque du climat
Une agriculture 100% biologique
Les héros de l'environnement
Effondrement
Brésil et environnement
Veuillez croire…
CERVELLE D'OISEAU?
Nos forêts sensibles
La NASA et la fin de la civilisation industrielle
Collapsologie
AVENIR DE L'AGRICULTURE URBAINE
Le scénario de l’effondrement
Un nouveau type d'éoliennes...
Austérité et santé en Europe
Energies durables: les algues
Gaz de schiste aux Etats-Unis
Sortir de la consommation
JOURNAL JAPONAIS
UN MONDE EMPOISONNE
PAUVRE ECOLOGIE
ADIEU COCHONS…
Secteur minier en Amérique du Sud
Du neuf dans l’énergie solaire
Résister à la croissance de l’austérité
Europe, OGM et conflit d'intérêt
Forêts Colombiennes et multinationales
Bio carburants, OGM, profits etc…
Progrès de la civilisation au Pérou…
Soliculus deï
Su leï, suite
Small is beautiful
L'eau, les malins et les sots
Cochonneries & Co….
Nicolas Hulot et les équations actuelles.
Coca-Cola: “Taste the coke side of life”
Le coton OGM Bt de Monsanto détruit la terre et les agriculteurs.
L’économie verte à notre portée?
Crise écologique
Le monde à l’envers
Les affaires sont les affaires(7): Aspects politiques des OGM
Les affaires sont les affaires(4): Le charme discret de l’élevage du cochon
Les affaires sont les affaires(3): Les lobbies de la graisse
Les affaires sont les affaires(2): L'argent de la graisse
Les affaires sont les affaires(1) : Mauvaises graisses
Agriculture biologique: L’europe va-t-elle tout casser?
Un syndicat pour le fleuve Niger
NIGER: un fleuve qui se meurt
Notre empreinte écologique
A votre santé
UNE VIE ECO-LOGIQUE
UN GRAND COUP D'EPONGE
TRANSGENISME
JOURNEE SANS ACHATS
INCINERATION CONTRE PREVENTION
DILBEEK, LA PREVENTION DES DECHETS
AEROPORT DE BIERSET: NET SKY CONTRE ATTAQUE
L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE (2)
METTEZ DU TNT DANS VOS OREILLES
L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE (1)
LAISSE BETON
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact