METTEZ DU TNT DANS VOS OREILLES

Banc Public n° 49 , Avril 1996 , Catherine VAN NYPELSEER



METTEZ DU TNT DANS VOS OREILLES

Les forces politiques et syndicales liégeoises, métamorphosées en opérateurs économiques, claironnent leur victoire extraordinaire d’avoir obtenu l’installation de deux sociétés de fret, TNT (société australienne de courrier express) et la CAL (coopérative israélienne de fleurs, fruits et légumes), à l’aéroport de Bierset. En fait, il s’agit surtout de créer un climat favorable à l’implantation de deux firmes qui vont réaliser du transport aérien de nuit, extrêmement bruyant, à un rythme qui va rendre les environs quasiment inhabitables.

 

Selon une étude du parti Ecolo, la région wallonne avait déjà investi 1,9 milliards à Bierset depuis 1989, et l’Europe 440 millions, alors que les redevances aéronautiques perçues depuis 1990 ont représenté... 11 millions.
L’administrateur-directeur de la S.A.B.1, société dépendant du holding public Meusinvest, un certain Luc Partoune, a alors prospecté en vue de trouver des firmes intéressées par son aéroport flambant neuf. Pour obtenir le contrat avec les deux sociétés, il a évidemment fallu leur proposer des conditions meilleures que celles dont elles jouissaient à l’aéroport de Cologne, distant d’à peine plus de cent kilomètres.


Alors qu’elle y disposait d’une autorisation pour vols de nuit jusqu’en 2002 et craignait sa révision, parce que la population tentait d’obtenir une plage horaire de nuit de deux heures libre de tout vol, TNT aurait obtenu à Bierset, selon des déclarations faites à la presse allemande, une autorisation de vols de nuit jusqu’en 2015!
La région wallonne va encore investir 2,7 milliards d’investissements complémentaires (aménagement de la deuxième pistes aux normes CAT III, nouvelle tour de contrôle) d’ici juin 1998, pour deux milliards d’investissements privés (centre de tri de TNT, qui sera bien sûr robotisé)
Pour le comité d’habitants Net Sky qui vient de se constituer et compte déjà 250 membres, et qui a calculé le nombre de mouvements d’avions sur base des estimations de la SAB en matière de fret, il y aura en moyenne 8.000 décollages et atterissages par an soit 60 mouvements par nuit, un vol toutes les huit minutes. Selon TNT elle-même, il y aura, à partir de 1998, 32 vols par nuit.


Les maisons vont perdre de leur valeur. Il y aurait 10.000 habitations et 54.000 habitants concernés environ, si l’on tient compte d’un rayon de huit kilomètres, prolongé dans l’axe des pistes. Certaines personnes envisagent déjà de déménager, mais les communes avoisinantes continueraient à délivrer des permis de bâtir comme si de rien n’était, alors qu’elles connaissaient, d’après l’étude d’Ecolo, les projets de développement de l’aéroport depuis 1992.
Net sky va organiser plusieurs actions : elle projette notamment le dépôt d’une plainte en justice, basée sur le non repect de la procédure européenne d’étude d’incidences et l’absence d’autorisation d’exploitation. Elle va également organiser une visite à l’aéroport de Cologne, pour que les habitants puissent constater par eux-mêmes les nuisances provoquées par TNT.


A part cela, les contre pouvoirs sont difficiles à trouver.Les organisations syndicales (FGTB et CSC) ont également travaillé depuis deux ans au projet d’installation de TNT à Bierset, et un véritable chantage à l'emploi est réalisé. Le président des Métallos liégeois, René Piron, parle de 2.000 emplois à moyen terme, dont un minimum de 350 emplois directs, pour le terminal. Mais pour le comité d’habitants, une partie de ces emplois - les plus intéressants - seront occupés par des employés déplacés de Cologne (TNT a déjà demandé des formations en français pour ses cadres... au FOREM!), et il ne restera que 200 emplois pour TNT, plus 50 à durée déterminée pour la CAL, dont les activités sont semestrielles. D’après Ecolo, les emplois de nuit à TNT sont des emplois “irréguliers et à temps partiel, de 3 à 4 heures par nuit, pour des étudiants, jobistes et intérimaires, pour un salaire brut de 22.000 F/mois”.
Pour un investissement qui atteindra finalement 7,5 milliards, le rendement paraît assez faible. Sauf peut-être pour ceux qui pouront placer leurs affidés comme manutentionnaires? En tous cas, le milieu politique rivalise d’efforts actuellement pour revendiquer la paternité de ce mirobolant contrat (L’hebdomadaire Dimanche matin prétend que Jean-Pierre Grafé, vice-président du conseil d’administration de Bierset, “n’était pas au courant des tractations que ses deux collègues, Collignon et Lebrun, menaient avec TNT”, à quoi l’hebdomadaire Père Ubu répond, preuves à l’appui, dans son numéro du 7 mars, qu’il y a bien participé).
Lorsque les habitants auront pris conscience des nuisances, et que le bilan en termes d’emplois réellement créés sera établi, l’émulation ne sera sans doute plus la même!

 

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

(1) Société de déveveloppement et de promotion de l’aéroport de Bierset

 

 
     

     
 
Ecologie

Greta Thunberg et ses détracteurs
Huile de palme
"Planter" des arbres ? Pitié !
Les haies de l'accord wallon
L'arnaque intellectuelle de la vitamine B12 (dans le scandale de l'agriculture chimique)
Germes de blé et médecine préventive
Déforestation de la forêt amazonienne au Brésil
Neutralité carbone
Le changement climatique divise l’Europe
Agriculture
Le Roman des Plantes
ÉCOLOGIE EXTRÊME
REQUIEM POUR LES POLDERS D'ANVERS
Banque du climat
Une agriculture 100% biologique
Les héros de l'environnement
Effondrement
Brésil et environnement
Veuillez croire…
CERVELLE D'OISEAU?
Nos forêts sensibles
La NASA et la fin de la civilisation industrielle
Collapsologie
AVENIR DE L'AGRICULTURE URBAINE
Le scénario de l’effondrement
Un nouveau type d'éoliennes...
Austérité et santé en Europe
Energies durables: les algues
Gaz de schiste aux Etats-Unis
Sortir de la consommation
JOURNAL JAPONAIS
UN MONDE EMPOISONNE
PAUVRE ECOLOGIE
ADIEU COCHONS…
Secteur minier en Amérique du Sud
Du neuf dans l’énergie solaire
Résister à la croissance de l’austérité
Europe, OGM et conflit d'intérêt
Forêts Colombiennes et multinationales
Bio carburants, OGM, profits etc…
Progrès de la civilisation au Pérou…
Soliculus deï
Su leï, suite
Small is beautiful
L'eau, les malins et les sots
Cochonneries & Co….
Nicolas Hulot et les équations actuelles.
Coca-Cola: “Taste the coke side of life”
Le coton OGM Bt de Monsanto détruit la terre et les agriculteurs.
L’économie verte à notre portée?
Crise écologique
Le monde à l’envers
Les affaires sont les affaires(7): Aspects politiques des OGM
Les affaires sont les affaires(4): Le charme discret de l’élevage du cochon
Les affaires sont les affaires(3): Les lobbies de la graisse
Les affaires sont les affaires(2): L'argent de la graisse
Les affaires sont les affaires(1) : Mauvaises graisses
Agriculture biologique: L’europe va-t-elle tout casser?
Un syndicat pour le fleuve Niger
NIGER: un fleuve qui se meurt
Notre empreinte écologique
A votre santé
UNE VIE ECO-LOGIQUE
UN GRAND COUP D'EPONGE
TRANSGENISME
JOURNEE SANS ACHATS
INCINERATION CONTRE PREVENTION
DILBEEK, LA PREVENTION DES DECHETS
AEROPORT DE BIERSET: NET SKY CONTRE ATTAQUE
L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE (2)
METTEZ DU TNT DANS VOS OREILLES
L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE (1)
LAISSE BETON
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact