Optimisme

Banc Public n° 244 , Janvier 2016 , Frank FURET



Comment évaluer de manière beaucoup moins dramatique l'état du monde? Certainement pas en se tournant vers la presse quotidienne. Les actualités parlent de choses qui se produisent, pas de celles qui ne se produisent pas.

 

On ne verra jamais de journaliste tenir son micro et dire devant sa caméra «Nous voici en direct d'un pays où une guerre n'a pas eu lieu» –ou d'une ville qui n'a pas été bombardée, d'une école où personne ne s'est fait tirer dessus.  Pour appréhender l'état du monde, compter demeure la seule technique véritablement pertinente. Les tendances statistiques sont bien plus encourageantes que l'impression donnée par les médias.

 

Dans le monde, les homicides courants tuent entre cinq et dix fois plus de personnes que les guerres. Et, dans la plupart des pays, leurs chiffres sont en chute libre. Parmi les 88 pays possédant des statistiques fiables, 67 ont connu une diminution ces quinze dernières années. Même si les chiffres mondiaux n'existent que depuis l'an 2000 et que, pour certains pays, véritables déserts de données, on a affaire à d'homériques déductions logiques, la tendance planétaire semble aussi à la baisse, avec 7,1 homicides pour 100.000 personnes en 2003, contre 6,2 en 2012.

 

Concernant les femmes, plusieurs pays ont adopté des lois et mis en œuvre des campagnes de sensibilisation visant à réduire les viols, les mariages forcés, les mutilations génitales, les crimes d'honneur, la violence domestique et les atrocités qui peuvent accompagner les guerres.

 

Des mouvements d'indignation planétaires, même s'ils ont pu sembler au départ parfaitement utopiques, ont déjà entraîné par le passé la diminution, si ce n'est la disparition, de plusieurs pratiques odieuses, au rang desquelles l'esclavage, le duel, la pêche à la baleine, le bandage des pieds, la piraterie, la "guerre de course", la guerre chimique, l'apartheid et les essais nucléaires atmosphériques.

 

Concernant les enfants, à être saturés de tueries en milieu scolaire, d'enlèvements, de harcèlement, de cyber-harcèlement, de 'sexting', de viols commis pendant un rendez-vous amoureux, de maltraitances physiques et d'abus sexuels, les médias nous donnent l'impression que les menaces pesant sur les enfants n'ont jamais été aussi pernicieuses. Mais les données nous disent le contraire: les enfants sont indubitablement plus en sécurité aujourd'hui qu'ils ne l'étaient par le passé. Les baisses étant les plus considérables pour les agressions, le harcèlement scolaire et les violences sexuelles.

 

La démocratie s'est révélée bien plus robuste que ne l'imaginaient ses nécrologues. Aujourd'hui, la majorité des pays du monde sont démocratiques, constat qui ne se limite pas aux riches pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie occidentale. Des gouvernements penchent davantage vers la démocratie dans la grande majorité de l'Amérique latine, dans le foisonnement multiethnique de l'Inde, dans la Turquie musulmane, en Malaisie, en Indonésie et dans 14 pays d'Afrique subsaharienne. Même les autocraties russe et chinoise, qui ne semblent pas vraiment vouloir se libéraliser à court terme, sont incomparablement bien moins répressives que ne l'étaient les régimes de Staline, Brejnev ou Mao.

 

Les courbes des génocides et autres meurtres de civils pointent résolument vers le bas. Après une croissance régulière durant toute la Guerre Froide et jusqu'en 1992, la proportion de pays commettant ou permettant des massacres de civils a été en chute libre.

 

Mais si la récente augmentation des guerres civiles et des morts au combat est préoccupante, il faut là aussi la mettre en perspective: les chiffres des violences sont bien en deçà de ceux des années 1990, et n'ont absolument rien de comparable avec ceux des années 1940, 1950, 1960, 1970 ou 1980.

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

-"Non, le monde n'est pas en train de sombrer dans le chaos", Andrew Mack et Steven Pinker, slate.fr, 30 décembre 2014

 

 

 
     

     
 
International

Libye
La Syrie et l’axe des «droits-de-l’hommistes»
Pillage généralisé au Congo
Sans l’anglais, svp !
Trumperie sur la marchandise
Etats-Unis : les limites de Bernie Sanders
LES SITES DE RESEAUX SOCIAUX, LEURS CONDITIONS ET LA VIE PRIVÉE
ETUDIER LE TERRORISME
Optimisme
Doubles jeux
UNE AUTRE CULTURE ARABE
COMPRENDRE LE TERRORISME
FMI, inégalités et croissance
Démographie aux Etats-Unis
SANS MA FILLE
LUTTE DES PLACES
Michel Rocard et les crises de l'Occident
Ukraine
La chanson des Pussy Riot
Florence Cassez, innocente
L'Inde nouvelle s'impatiente
Pétrole, Europe et Etat islamique
L’INDE DEVANT SON AVENIR
Ukraine : les gentils Européens à la rescousse...
L’HISTOIRE RECENTE DE L’UKRAINE
LA DECONFITURE DU PARTI QUEBECOIS
Syrie : principes élémentaires de la propagande de guerre
Egypte
Bizarre, bizarre...
TUNISIE  de l'apolitisme au politisme ou de l'enthousiasme à la violence
Mort étrange
CAP CARTHAGE: Un pays sous perfusion
Quand identité et honnêteté s'étiolent
Sabres et goupillons, un peu d'histoire
QUEL FUTUR POUR DJERBA ?
QUEL FUTUR POUR DJERBA ?(II)
Les banquiers sont sympas…
L’Equateur et sa dette
Profil gauche
LE MONDE A GOUVERNER
AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : « le pire des scandales de Ben Ali »
MENACE SUR L’ETAT DE DROIT
TUNISIE (3e partie): L’IMPOPULARITE DE BEN ALI
TUNISIE (2e partie): AUX SOURCES DE LA COLERE
JASMINS DE LA MONDIALISATION
Communication et festivités d'entreprise en Chine….
ISRAEL PALESTINE: Aux sources de la paix… la révolution laïque
Move your money
Energie et économie
Les Indiens d’Amérique latine
Par ici, les terres agricoles...
Etat du monde
Palestine
Pays des ïles
Le siècle de l’Inde ?
Benazir Bhutto, l’exceptionnelle * (2)
Benazir Bhutto , l’exceptionnelle * (1)
Le monde dans tous ses états: DJERBA: LES DERNIERS REMPARTS DE l’ILE
SOUDAN: «L’isolement salvateur»
Devinette Libanaise, acte 2: Le temps des doutes
Lula
Gestion politico-administrative d'un village chez les luba-lulua au Kasaï
Rafic Hariri: A qui profite le crime ?
La Honte
Stratégie mondiale
Edito février 2004
En français dans le Monde
DEMOCRATIE PARTICIPATIVE A PORTO ALEGRE
Relativité de l'économie
La cour pénale internationale
La loi de compétence universelle
ONU SOIT QUI MAL Y PENSE
OCALAN
FLIPPER PLANETAIRE
SHAKE HAND
Brèves
MEXIQUE, LA STRATEGIE DE LA TENSION
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact