"Pour l'allaitement"

Banc Public n° 132 , Septembre 2004 , Catherine VAN NYPELSEER



Dans notre société du début du XXIe siècle, les enfants bénéficient d'une valorisation extraordinaire. Grâce aux progrès de la médecine, ils ne sont plus la conséquence inévitable de l'échec d'une contraception peu fiable, ou le fruit d'une relation sexuelle fautive dont ils constituaient la punition redoutée. Notre société leur accorde un statut privilégié et tente de leur faire débuter leur vie dans les meilleures conditions.

Dans ce contexte, il est étonnant de constater que l'allaitement maternel, qui est le meilleur mode de nourrissage des bébés, n'occupe pas une place dominante, et que de nombreux parents très bien intentionnés choisissent de nourrir les tout-petits au biberon avec des substituts artificiels.

Qualités du lait maternel

Le lait maternel est le mieux adapté au développement du petit d'homme. Au contraire du lait de vache, destiné au veau dont les besoins sont tout différents puisque, notamment, il se tient déjà debout à peine né, il contient les ingrédients nécessaires dans des proportions idéales:

- la quantité de protéines contenue dans le lait de vache est trois fois plus élevée que dans le lait maternel, et il contient beaucoup trop de caséine, ce qui provoque la formation dans le systèmedigestif du bébé de caillés durs et cahoutchouteux difficiles à digérer pour le bébé (c'est pourquoi il reste plus longtemps "rassasié" après un biberon de lait artificiel!). Le lait maternel contient également des protéines particulières, capables de détruire les bactéries nuisibles ou de protéger le bébé des infections. Le lait de vache en contient également, mais celles-ci sont adaptées aux infections qui menacent les bovins.

- la proportion de lactose, nécessaire au développement du cerveau et du système nerveux du bébé, est plus élevée que dans le lait de vache, ce qui nécessite l'adjonction de sucre dans les laits artificiels, alors que le lactose se décompose plus lentement, fournit de l'énergie de manière régulière, et favorise la croissance de bactéries comme le lactobacillus bifidus qui préviennent la prolifération de bactéries génératrices de diarrhées.

- le taux de gras contenu dans le lait maternel varie de tétée en tétée, et même au cours d'une tétée, pour s'adapter aux besoins énergétiques du bébé. Il est accompagné d'une enzyme spécifique facilitant son assimilation.

Vaccin naturel

Le lait maternel procure une protection contre de nombreuses maladies virales, y compris les infections respiratoires. On a découvert récemment qu'il contient des globules blancs vivants. En outre, des mécanismes complexes d'interaction entre le bébé et la maman au cours de l'allaitement sont mis en oeuvre lorsque le bébé est malade, qui permettent la production par le sein des anticorps nécessaires, même si ces anticorps ne sont pas présents dans le sang de la mère.

Aux Philippines, en 1982, un changement de politique des hopitaux en faveur de l'allaitement maternel, passé de 40 à 87 %, a permis une réduction du taux de mortalité causée par des infections graves de 95 % !

A Chicago, dans les années '30, l'étude de Grulee avait permis de mettre en évidence une résistance supérieure aux infections respiratoires: au cours de cette étude, 4 bébés seulement sur les 9.700 allaités exclusivement étaient décédés suite à une infection respiratoire, pour 44 sur 8.600 allaités partiellement et 82 sur 1.700 nourris artificiellement !
Selon une étude publiée en 1985 dans l'American Journal of Public Health, "les risques de maladie gastro-intestinale grave chez les bébés nourris de lait artificiel sont six fois supérieurs comparativement aux bébés allaités et deux fois et demie supérieurs dans le cas des enfants nourris au lait de vache".

Les bébés allaités doivent moins souvent être amenés en consultation chez le médecin: selon une étude citée dans le American Family Physician, seuls 25 % des bébés allaités ont dû être vus une fois par le médecin pendant leurs six premiers mois parce qu'ils étaient malades. Pour les bébés nourris au biberon, la proportion atteignait 97%!

Cette protection supérieure apportée par l'allaitement maternel joue également dans le cas de maladies comme les méningites. Ce mode de nourrissage réduit également la proportion de diabète juvénile et de cancers chez les jeunes.

Prévention des allergies

La fréquence des allergies est étroitement liée à la durée de l'allaitement. Les bébés nourris au biberon dès la naissance ou allaités moins de cinq jours présentent le plus haut pourcentage d'allergies. Selon une étude du docteur Kimball, aucun des bébés allaités exclusivement jusqu'à six mois n'a présenté d'allergie lorsqu'il n'y avait pas d'antécédents dans leur famille.

L'allaitement maternel exclusif permet évidemment de retarder l'introduction d'aliments potentiellement allergènes de l'alimentation du bébé.

Relation affective

En dehors de ses qualités physiologiques, qui lui permettent d'obtenir le plus grand taux de croissance des bébés - sans qu'ils ne soient jamais trop gros -, l'allaitement maternel permet une relation affective extraordinaire entre la maman et son bébé. Après le bouleversement de la naissance, le petit d'homme fragile et dépendant y trouve une interaction physique et affective avec sa maman qui lui permettra de se développer harmonieusement.

La maman trouve également beaucoup de plaisir et une grande satisfaction dans ce mode de relation physique et affective avec son bébé.

Travail de la maman

L'allaitement maternel n'est pas incompatible avec la reprise d'un travail à l'extérieur, même à plein temps. En effet, il est possible à la maman qui travaille loin de son bébé de tirer elle-même son lait et de le conserver par la technique de la congélation. Cela demande seulement une bonne organisation, une bonne préparation et un travail pas trop stressant. Pendant que la maman travaille, les personnes qui gardent le bébé le nourrissent avec le lait congelé. A son retour, maman et bébé se retrouvent naturellement dans une séance de tétée.

Facilité de l'allaitement

Pas besoin de chauffe-biberons, de biberons à stériliser, de temps de préparation, d'achats coûteux de lait artificiel en pharmacie, la maman qui allaite peut le faire n'importe où, et sans aucun accessoire!

La nuit, la maman qui allaite peut garder son petit près d'elle et le nourrir sans que quiconque doive se lever pour préparer et donner un biberon. Certaines mamans allaitent en dormant.

Le seul problème est un problème de pudeur dans notre société qui affiche des gros seins sur des panneaux de 20 mètres carrés pour faire vendre des savonnettes mais ne saurait voir celui d'une maman en train d'allaiter son petit. Une revalorisation de l'allaitement maternel par notre société permettra sûrement de faire dispara”tre ce petit inconvénient.

Conclusion

L'ouvrage de la ligue La Leche fait encore apparaître combien le soutien de l'entourage et les conseils de personnes expérimentées sont importants dans la réussite de l'allaitement. Il contient énormément de conseils pratiques pour les mamans, qui ne sont bien sûr pas utiles à l'ensemble de nos lecteurs et pour lesquels nous renvoyons à cet excellent ouvrage.

Il reste peut-être à se poser la question des raisons pour lesquelles l'allaitement maternel exclusif n'est plus la norme dans notre société.
Sans doute s'agit-il d'un ensemble de facteurs qui comprendrait la croyance dans la supériorité systématique de la technologie, combinée à un certain manque de confiance des femmes en elles-mêmes, la nouvelle organisation sociale en famille nucléaire qui les prive d'exemples et de conseils, ainsi que la pression commerciale des vendeurs de lait en poudre et autres chauffe-biberons.
Au vu de ses avantages, et de la manière dont nous valorisons les enfants, gageons qu'il redeviendra bientôt le maître-choix !

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

Untitled document

Basé sur le livre "L'art de
l'allaitement maternel"
de la Ligue La Leche" (Leche est un mot espagnol
qui signifie «lait» et se prononce "létché"), réseau d'appui aux femmes désirant allaiter leur bébé)

Adresse de la ligue La Leche en Belgique: 295, Chaussée de La Hulpe, 1170 Bruxelles

Tél.: 02 268 85 80

Site: Allaitement et maternage

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact