La neutralité discutable des agences de notations

Banc Public n° 193 , Octobre 2010 , Frank Furet



Jean-Pierre Jouyet, président de l'AMF( Autorité des Marchés Financiers ) a affirmé que les agences de notation ont "une part de responsabilité dans la crise": elles ont participé à l'assèchement du marché du crédit des entreprises. Elles n'ont pas suffisamment anticipé l'augmentation du risque de défaut d'entreprises et ont brutalement abaissé leur note à l'été 2008.

Cette baisse a eu un impact très important, voire trop important, sur les conditions de financements des entreprises qui se sont rapidement durcies.  Deuxièmement, les agences de notation ont précipité de la même façon le déclin des produits structurés; ces produits ont connu une descente aux enfers en très peu de temps, passant en avril-juillet 2008 à des notes AAA à des actifs pourris (junk bonds) en décembre 2008. Pour les entreprises comme pour les produits financiers, "les notations des agences ont davantage participé à un phéno­mène d'accélération de la crise qu'à un phénomène d'alerte de celle-ci".
Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer ce rôle de pompier pyromane: le manque de concurrence du marché des agences (seulement trois acteurs de référence au niveau mondial); la faible transparence des agences sur leurs méthodes de notation, qui empêche les investisseurs de se poser les bonnes questions et d'apprécier eux-mêmes le risque; les possibles conflits d'intérêts entre les activités de notation et celles de conseil aux entreprises de ces mêmes agences de notation…
L'indépendance des agences par rapport aux acteurs qu'elles notent pose problème. En effet, l'affaire Enron, la crise asiatique de 1997 et la crise des subprimes ont montré que les agences de notations étaient loin d'être efficientes, surtout lorsqu'elles ont plébiscitent des produits d'entreprises qui les paient pour les noter. Mais pour certains,  la compétence et l'indépendance des agences sont un fait indiscutable: aucun des procès mettant en cause leur intégrité n'a jamais abouti à une condamnation et, si certaines erreurs paraissent aujourd'hui patentes, «l'imperfection des agences serait un mal nécessaire». Pour d'autres, il est urgent que les politiques prennent en compte les risques et qu'ils changent enfin les «règles du jeu» pour rendre les agences de notation plus fiables et moins nocives.
Toujours est-il que ces agences continuent de faire la pluie et le beau temps sur les marchés financiers internationaux, alors qu'elles ont une politique de deux poids deux mesures. Elles se sont mises à donner des leçons aux gouvernements et les gouvernements européens, même les plus socialistes, se mettent à «réformer» les acquis sociaux les plus élémentaires (santé, éducation, pensions, etc.).  La situation des finances publiques grecques n'est certes pas reluisante mais elle est loin d'atteindre les sommets de la dette des Etats-Unis qui, eux, bénéficient d'une belle notation AAA bien que l'endettement du pays  atteigne les 160% du PIB…

Frank Furet

     
 

Biblio, sources...

«L'austérité salvatrice, recette économique ou dogme néo-libéral ?» Eponine Cynidès et Léandre Nicolas, Journal Indépendant et Militant, 29 septembre 2010

«Enron, symbole d'un système», Serge Halimi, le monde diplomatique, 2002

 
     

     
 
Corporation financière

Capitalisme inclusif ?
Existe-t-il une tête au système financier mondial ?
Le piège de la dette
Un système enrayé
La complainte des banquiers et ses relais médiatiques
Le cas islandais
Des communes françaises attaquent banques et marchés financiers
Nationalisation en Argentine
Du sang et des larmes...
Vers une féodalité par l’argent ?
Un diagnostic à revoir ?
Du côté de la BCE
Commerce de la propagande...
Ce qui est bon pour Goldman Sachs…
La dette triplement illégitime ?
Taxe Tobin en Europe
Dépendances…
Théorie de la vaccine
Réflexion
270.000 citoyens poursuivent Monsanto en justice
Enjeux de la création de la monnaie
Délocalisations, mondialisation, libre échange, technologies et inégalités
Moralisation du capitalisme: il reste du travail...
La remontée prochaine des taux d’intérêts bouleversera notre niveau de vie
Foreclosure gate
Vers une très grande panne du système économique et financier mondial ?
La neutralité discutable des agences de notations
Europe, champ de bataille ?
Travail / Capital
Taxe Robin
Référendum en Islande
Quelques messieurs trop tranquilles…
Les affaires sont les affaires
Prends l’oseille et tire-toi…
Les conseils du LEAP
Nationalisation des banques
Un peu d'histoire
Fortis: nous sommes fiers de vous emmener plus loin…
Banques stupéfiées
Corruption passive ?
Un renard à la garde du poulailler?
Ca plane pour eux
Les affaires sont les affaires(8): Par ici la monnaie
Un autre monde est possible
La nouvelle économie
L'ECONOMIE-DOMINOS
Dettes
CETTE CRISE QUI NOUS VIENT D'ASIE
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact