Logiciel libre en Indonésie

Banc Public n° 192 , Septembre 2010 , Frank FURET



L'Indonésie avec environ 240 millions d'habitants est le quatrième pays le plus peuplé du monde. En 2004, une campagne intitulée «Indonesia, Go Open Source» a été lancée par le gouvernement ; l'année suivante, Microsoft,  décidait de proposer un Windows XP allégé, XPSE, en Indonésie, ainsi qu'en Thaïlande et en Malaisie, fournissant même 50.000 licences Windows à prix symbolique (un dollar chacune) aux administrations indonésiennes en échange d'une "amnistie" pour leur usage passé de versions piratées, et bien sûr de leur engagement d'y renoncer.

 

Mais le gouvernement indonésien a  persisté dans l'objectif de migration vers les logiciels libres, officialisant fin mars 2009 le soutien et le passage des administrations nationales au logiciel libre.
L'IIAP (International Intellectual Property Alliance) un lobby américain du copyright, a dénoncé cette volonté de passage au Libre «comme aussi condamnable que le piratage», et proposé que l'Indonésie soit placée dans sa liste noire d'Etats.

Un représentant du ministère de la Recherche et de la Technologie d'Indonésie, a lui, estimé que fin 2011, l'Etat aura économisé 400 millions de dollars - une évaluation sur la base d'un million d'ordinateurs, à 400 dollars de licences économisées sur chacun.

 

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

L'Indonésie veut migrer massivement vers le logiciel libre, Znet,  29 juillet 2010

 

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact