Bonnes nouvelles de Linux

Banc Public n° 90 , Mai 2000 , Frank FURET



Le mois passé , nous vous exposions les tares que Roberto di Cosmo prêtait aux logiciels d’exploitation Microsoft et les qualités qu’il constatait dans le chef du logiciel libre Linux. Di Cosmo déplorait néanmoins chez ce dernier un manque certain de convivialité, le décrétant dès lors peu mûr pour un usage grand public, remarquant aussi que la grande force de Microsoft était aussi le nombre important de sociétés fabriquant des applications pour ses logiciels (jeux, cartes sons, interface graphiques etc—), mais le “Hold up planétaire – la face cachée de Microsoft”, qui inspirait la plus grande part de notre article du mois passé, date de 1998, et en deux ans les choses ont bougé très rapidement.

 

Bien sûr, nous n’en sommes pas encore au point ou un traitement de texte Microsoft tournera sans problème sur un logiciel Linux, Bill Gates allant probablement faire appel du jugement, ce qui va prendre trois ans et ce sera encore ça de gagné, comme d’habitude.

On trouve des solutions Linux dans de nombreux environnements d’entreprise tels que les systèmes dédiés Aplliance, les serveurs portails et les pare-feu, les serveurs de fichiers d’impression et de messagerie et les serveurs web destinés aux environnements d’e-commerce; Linux s’impose également comme une solution pour les serveurs applicatifs et les serveurs de bases de données: afin d’optimiser le déploiement de Linux, il est nécessaire de disposer d’applications de gestion de stockage puissantes, permettant à la plateforme Linux de s’adapter à des configurations importantes et garantissant la totale disponibilité des données.

Veritas Software Corporation, leader mondial des applications de gestion de stockage, a récemment dévoilé sa stratégie et son road moap pour Linux, démontrant une fois encore son engagement en faveur des environnements hétérogènes intégrant des plateformes Linux; dans le cadre de ce road moap, l‘éditeur annonce que ses solutions Veritas File System management, Veritas File System, Veritas Cluster Server et Veritas Net Backup seront portées sur Linux courant 2000.
“Linux est un des systèmes d’exploitation les plus importants: en adoptant Linux comme environnement stratégique, nous confirmons notre engagement en faveur des systèmes hétérogènes et démontrons notre aptitude à proposer des solutions fonctionnant sur les principales plateformes” a officiellement déclaré la firme, venant donc renforcer la crédibilité du marché Linux

Rien n’est éternel et surtout pas les accords commerciaux: après dix ans d’une collaboration unique qui a permis à l’un et à l’autre d’asseoir une position dominante dans le monde PC, Intel et Microsoft ne sont plus vraiment sur la même longueur d’onde. Chacun souhaite désormais se trouver de nouveaux alliés et suivre sa voie loin de l’autre. Dernière anicroche en date, la mise dans le domaine public par Intel du code-source des logiciels basés sur l’architecture CDSA: dès ce mois de mai Intel proposera le téléchargement gratuit des logiciels et du code-source de référence de son architecture sécuritaire, dans un premier temps pour Windows 2000 puis pour Linux. Le CDSA est une plateforme logicielle à placer entre le système d’exploitation et les applications que l’on veut sécuriser. Développé avec le concours de Bull, l’architecture CDSA est aussi soutenue par IBM qui a investi 20 millions de dollars dans ce projet. Intel croit en Linux et le prouve: le fabriquant de semi-conducteurs vient d’annoncer une prise de participation dans Linux Real Time Systems, une société spécialisée dans l’intégration de Linux dans le matériel réseau et les applications embarquées.

La communauté Open Source prend de l’influence; Marc Andersen, un des cofondateurs de Netscape, a récemment annoncé sa prise de participation financière dans Collb.net un site destiné à effectuer une intermédiation entre les entreprises et la communauté Open Source. Si on ajoute à cela l’intérêt croissant des grandes entreprises, les logiciels libres ont manifestement de beaux jours devant eux.

Où trouver le système d’exploitation Linux? Il est disponible sur Internet mais le télécharger risque de faire perdre patience; par contre plusieurs groupes d’utilisateurs organisent régulièrement en Belgique des “Linux Copy party”; chacun peut s’y rendre avec un ordinateur et y installer Linux tout en bénéficiant des conseils d’autres amateurs passionnés.

La manière la plus classique pour installer le logiciel, c’est de se procurer une des nombreuses distributions du produit disponible sur le marché; dans ce cas, on ne paye pas le logiciel mais son emballage: CD-ROM’s, manuels et interface destiné à simplifier l’installation; pour le débutant, les distributions les plus recommandées sont la “Suse” ou la “Red Hat”, aussi faciles à installer que Windows ‘98. Mais attention, éviter les cartes-son trop sophistiquées, quoique la version “Mandrake” semble bel et bien avoir résolu ce problème. Une astuce pour installer Linux sans abandonner Windows, c’est d’installer les deux sur la même machine, mais pour cela il faudra peut-être utiliser un logiciel permettant de rédécouper le disque en plusieurs partitions (FIPS, Partition Magic) Enfin, rappelons qu’il est également possible d’installer Linux sur un Power Mac.

 

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

Linux dans les administrations: Reconnaissance politique pour le logiciel open source. Dossier le Soir

 

Communauté française: Proposition de décret du 6 décembre 2002 relatif à l'utilsation du logiciel libre d ans l'administration

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact