Référendum en Islande

Banc Public n° 189 , Avril 2010 , Frank FURET



Petit pays de 320.000 habitants, l'Islande a durement subi la crise financière. L'état a déboursé des centaines de millions d'euros pour nationaliser les trois principales banques islandaises (Kaupthing, Landbanski et Glitnir), totalement privatisées en 2003, et les sauver de la faillite.

 

La population islandaise s'était mobilisée pour tenter de faire payer le coût de cette crise aux responsables: les banques et les fonds spéculatifs, poussant le gouvernement à démissionner  fin 2008 et le Parlement à adopter une résolution pour conditionner le remboursement de cette dette aux « capacités de paiement » du pays.

Mais le FMI et l'Union européenne ont pesé de tout leur poids pour renverser cette orientation. Dans la nuit du 30 au 31 décembre 2009, le Parlement a changé de position et voté la loi Icesave, qui visait à confirmer la nationalisation de ces dettes privées et à organiser, via des mesures d'austérité (gel des salaires, diminution des dépenses publiques…), le remboursement intégral (3,9 milliards d'euros) des montants avancés par les États britannique et néerlandais pour indemniser leurs « citoyens lésés » par la faillite de la banque en ligne islandaise Icesave en octobre 2008.

Des organisations citoyennes ont alors lancé une pétition contre cette loi et, en quelques semaines, plus de 25 % de l'électorat islandais l'avaient signée.  Le 6 mars, les Islandais se sont prononcés par référendum sur la loi Icesave, qui prévoyait la nationalisation de dettes privées et l'imposition de mesures d'austérit  afin de trouver les fonds pour rembourser ces dettes : le « non » l'a emport  avec environ 93 % des suffrages exprimés, la participation  dépassant les 60 %.

 

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

Ouf ! les Islandais ont dit massivement « non », Olivier Bonfond, Jérome Duval et Damien Millet , mondialisation. 17 mars 2010

 

 
     

     
 
Corporation financière

Capitalisme inclusif ?
Existe-t-il une tête au système financier mondial ?
Le piège de la dette
Un système enrayé
La complainte des banquiers et ses relais médiatiques
Le cas islandais
Des communes françaises attaquent banques et marchés financiers
Nationalisation en Argentine
Du sang et des larmes...
Vers une féodalité par l’argent ?
Un diagnostic à revoir ?
Du côté de la BCE
Commerce de la propagande...
Ce qui est bon pour Goldman Sachs…
La dette triplement illégitime ?
Taxe Tobin en Europe
Dépendances…
Théorie de la vaccine
Réflexion
270.000 citoyens poursuivent Monsanto en justice
Enjeux de la création de la monnaie
Délocalisations, mondialisation, libre échange, technologies et inégalités
Moralisation du capitalisme: il reste du travail...
La remontée prochaine des taux d’intérêts bouleversera notre niveau de vie
Foreclosure gate
Vers une très grande panne du système économique et financier mondial ?
La neutralité discutable des agences de notations
Europe, champ de bataille ?
Travail / Capital
Taxe Robin
Référendum en Islande
Quelques messieurs trop tranquilles…
Les affaires sont les affaires
Prends l’oseille et tire-toi…
Les conseils du LEAP
Nationalisation des banques
Un peu d'histoire
Fortis: nous sommes fiers de vous emmener plus loin…
Banques stupéfiées
Corruption passive ?
Un renard à la garde du poulailler?
Ca plane pour eux
Les affaires sont les affaires(8): Par ici la monnaie
Un autre monde est possible
La nouvelle économie
L'ECONOMIE-DOMINOS
Dettes
CETTE CRISE QUI NOUS VIENT D'ASIE
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact