Edito janvier 2004

Banc Public n° 126 , Janvier 2004 , Catherine VAN NYPELSEER



Les cravates

Puisque la mode est aux prohibitions vestimentaires, profitons-en pour faire interdire cet autre bout de tissu emblématique d'une société machiste, qui transforme nos hommes en les pions identiques (à quelques nuances près) d'une vaste hiérarchie masculine.
Outre que les hiérarchies devraient être aplaties et égalisées - c'est-à-dire comporter moins de niveaux, et intégrer environ la moitié d'êtres humains féminins - on ne peut s'empêcher, dans l'hystérie soulevée par un bout de tissu que certaines femmes se mettent sur la tête (1) de proposer une interprétation de la conventionnelle cravate : un symbole phallique mou noué comme une corde au cou , en signe de soumission à la hiérarchie, d'appartenance rassurante au genre masculin (pour ceux qui sont heureux d'échapper au sort que notre société fait aux femmes), et d'affirmation d'une pure hétérosexualité (puisque ce phallus symbolique reste flasque lors des réunions entre hommes ).
Ca serait chouette que les "féministes" (2) du P.R.L. qui veulent confiner chez elles des jeunes filles musulmanes souvent particulièrement studieuses et motivées dans leurs études, interdisent la cravate par la même occasion, pour respecter le principe d'égalité.
En effet, il n'y a pas de raison que
Les cigarettes

Autre accessoire à forme suggestive qu'il conviendrait de supprimer, mais pour des raisons différentes: dans quelques années, la génération suivante qui nous regardera crever du cancer ou, simplement, ahanner pour monter trois marches d'escalier nous demandera pourquoi, connaissant les méfaits de la cigarette, nous ne l'avons pas interdite et avons laissé des millions de nos contemporains s'abîmer la santé et nous enfumer par la même occasion, tandis que l'on faisait un cinéma pas possible pour un peu de dioxine dans des poulets déjà mangés...


Les crottes

Dans les quartiers "musulmans", il n'y en a pas, grâce à quoi les petits enfants peuvent jouer dans les rues réservées aux pensionnés dans les quartiers "belges", et nous pouvons y marcher en regardant le ciel...
Donc...
C.C.C. à interdire donc - beau programme pour une droite réformatrice, non ?

Les francs-machos

Tant qu'on y est, on pourrait aussi demander aux "féministes" du P.R.L., qui y est représenté par la plupart de ses ministres, d'interdire à la franc-maçonnerie (3) - association secrète particulièrement influente, puisqu'elle rassemble des cadres économiques et politiques de haut niveau - de maintenir ses obédiences non-mixtes.
Bonne année à tous !

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

1. Ma maman portait un foulard chaque fois qu'elle ne sacrifiait pas au rituel social de la matinée chez le coiffeur, et personne n'y a jamais trouvé à redire.

2. Curieux féminisme, qui consiste à donner des ordres aux femmes...

3. En particulier, le Grand'Orient de Belgique, dont font partie la majorité des professeurs de l'ULB, serait encore, d'après un dossier publié en 2003 par La Libre, réservé aux êtres humains de sexe masculin! On croit rêver: trente ans après la mésaventure survenue à une femme exer'ant une profession, qui fut conviée à un exposé sur le féminisme lors d'une "tenue blanche" (réunion où sont exceptionnellement admises les épouses), pour s'entendre dire par un conférencier ringard que les femmes pourraient être utiles dans la vie professionnelle dans deux métiers seulement: coiffeur ou gynécologue, rien n'a changé

 
     

     
 
Belgique

Chers Lecteurs,
IN MEMORIAM Jean-Louis VAN NYPELSEER* 1921-2019
MR..de ?
"NOS GLOIRES" :chromos et légendes*
Les chemins sinueux de la propagande
CONGO: la triste histoire de l'E.I.C.
UNE AUTRE HISTOIRE DU CONGO
LA VRAIE SIXIEME REFORME DE L’ETAT
NOUS CITOYENS
FINANCES PUBLIQUES Le vieillissement de la population, incitant pour une meilleure gestion
LA RÉFORME DE L’ARRONDISSEMENT JUDICIAIRE DE BRUXELLES
« Bruxelles… renouvelle »
Jacques Julliard et le déclin démocratique
Fiscalité : histoire et perspectives…
Réduction des cotisations à la sécurité sociale
Annie Cordy
Le FMI et les Belges
Ceci n’est pas une Belgique , peut-être?
ELECTIONS, PAPILLONS…
Edito Février 2005
Vlaams Belang?
Le fritisme
Démocratie ou particratie (suite)
Edito janvier 2004
Démocratie ou particratie?
Edito: le procès Cools
Edito novembre 2003
Nihil obstat ?
Fanfares, spécialistes, et démocratie
Nihil nove sub sole
Politique belge
Edito septembre 2002
La poste doit-elle distribuer les tracts du Vlaams Blok?
LES BELGES,VUS PAR DIDIER PAVY
Edito, mai 1999
INFORMATISATION DES ELECTIONS:UN COUP D'ETAT VIRTUEL
HOMMAGE A JACQUES COX
LETTRE DE LUCIENNE COX
Masques, lettres et petits ecrets
BELGIQUE, TOUJOURS?
NEW YORK SUR SENNE Au sujet des soi-disant «émeutes» à Saint-Josse
EDITO JUIN 1998
AFFAIRE DUTROUX: Interview de Nathalie Gallant
DU DEVOIR DE RESERVE
EFFICASSE
SEMAINE DU BLANC
EXERCICE IMPOSE
BREVES MULTICOLORES
UN PRIX EXEMPLAIRE ET PARADOXAL
L'APPLICATION DE LA LOI
EN VOOR DE VLAMINGEN IS HET NIET HET ZELFDE?
L'IMAGE D'UNE VILLE
Wallons-nous, réponse de José Fontaine
Wallons nous?
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact