QUELQUES ELEMENTS DE REFLEXION ET D'ACTUALITE

Banc Public n° 63 , Octobre 1997 , Catherine VAN NYPELSEER



Justice belge

Ce lundi 13 octobre, Olivier Hofman doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir refusé la transaction qui lui avait été proposée pour avoir été trouvé en possession d'une cigarette de cannabis. Il a trouvé choquant qu'on lui propose de payer 12.000 F pour mettre fin aux poursuites engagées contre lui, instaurant de la sorte un "permis de se droguer" accessible à ceux qui en ont les moyens (lors des multiples contrôles d'urine qu'il avait subis régulièrement, il avait chaque fois affirmé continuer à fumer du hashish).

Il est soutenu par le C.C.L.A. (citoyens comme les autres), asbl active dans le soutien aux toxicomanes et la lutte politique contre la prohibition des drogues, et par la Ligue des droits de l'homme.

Dans un communiqué de presse intitulé "un usage stupéfiant de la justice", ces deux organismes rappellent que le rappor de la commission Verwilghen «a souligné quele choix implicite de politique criminelle du parquet de se focaliser sur "la drogue" avait eu pour conséquence un déploiement de moyens coûteux qui auraient pu être plus utilement affectés à d'autres tâches».

En France, le principal syndicat de policiers se serait également prononcé pour la légalisation contrôlée de l'usage de drogues. Ce qui est à rapprocher de l'attitude des gendarmes belges, qui ont dit à Olivier Hofman "en avoir marre de jouer les madames-pipi, ou bien qu'ils savaient que "ça n'est pas grave, mais que la loi c'est la loi"."Les rêveries du toxicomane solitaire", vient de sortir aux éditions Allia (auteur anonyme). C'est l'histoire d'un ancien toxicomanequi a vécu de façon extraordinairement positive son expérience de l'héroïne pendant sept ans, jusqu'à ce qu'il décide - par un mécanisme purement intérieur - d'arrêter, ressentant être arrivé au terme du "voyage", qui n'est pas sans rappeler celui d'une psychanalyse réussie (d'autant que l'auteur affirme avoir été guéri, par cette thérapie originale, d'une série de problèmes psychologiques et somatiques). Toutefois, il n'estime pas son expérience personnelle - exceptionnellement positive ! -généralisable, bien qu'il souhaiterait que chacun puisse avoir la possibilité d'emprunter ce "passage".

Un poème

Un poème anonyme est aussi parvenu à la rédaction de BancPublic :

CAME

Fugace compagne de mes nuits sans étoiles
Une aurore boréale où s'élève mon mental
Un plaisir clandestin sous une clarté de lune
Protégeant de sa brume mes fragiles lacunes
Par ces temps de blizzards aux valeurs si bizarres
Je retrouve dans ce havre une paix provisoire
Où mon äme se réchauffe loin des struggle for life
Paradoxe social, tel une vie en cavale
Parenthèse si brève libéré d'illusions
Mon repos du guerrier s'accomode d'allusions
De sourires aimables, de politesses affables
Affrontant sans merci une éthique en repli
Détournement mineur d'un plaisir interdit
Ce refus des barreaux d'un esprit insoumis
D'un quotidien grisâtre au petit chef aigri
L'héroïne reste amie où survivre est permis

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

Untitled document

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact