EFFICASSE

Banc Public n° 60 , Mai 1997 , Catherine VAN NYPELSEER



Difficile de terminer Banc Public en ce dimanche de Pentecôte sans parler de la victoire des rebelles zaïrois qui sont arrivés à Kinshassa. Le régime Mobutu semble s’être vraiment effondré comme un chateau de cartes. Evidemment, si l’on nomme des incompétents (famille, tribu, amis et autres pistonnés qui vous font des ronds de jambe) partout, on finit par en subir les conséquences. Mais c’est le peuple qui les subit le premier. Les “autorités”, elles vont se faire soigner dans des cliniques luxueuses en Suisse, etc.

Donc, de temps en temps, des choses qui nous paraissaient immuables changent. En mieux ou en pire, on ne le sait pas encore vraiment (mais manifestement en plus efficace ). N’avait-on pas vu une grande victoire de la démocratie et de l’identité nationale lorsqu’un certain Khomeini réussit (de France) à renverser le Shah d’Iran?
La “démocratie”, parlons-en. Certains croient qu’il suffit de payer des taxes et d’aller voter en trainant les pieds tous les quatre ans (maximum! quelle corvée, n’est-ce-pas?) pour vivre en démocratie. En quelque sorte on achète ainsi les équipements collectifs dont on a besoin et la sécurité nécessaire pour pouvoir vaquer en paix à ses petites affaires. Mais manque de pot (de vin), ceux qui ne paient pas d’impôts votent aussi.
On a glosé sur la dualisation de la société entre ceux que le complexe administrativo-industriel accepte d’employer parce qu’ils se coulent suffisamment dans le moule, et les autres: prépensionnés, pensionnés, jeunes, chômeurs, artistes, minimexés, femmes, enfants, grands-parents, clochards. Mais quelqu’un a-t-il déjà fait remarquer que de plus en plus d’exclus pour manque (supposé) de productivité ont du temps pour papoter, lire le journal, aller aux réunions des comités de quartier, suivre des dossiers? Comme parmi eux il y a un nombre croissant de personnes qui ont été employées par le système un certain laps de temps, et qui y ont appris l’une ou l’autre technique, les contre-pouvoirs pourraient devenir de plus en plus efficaces.
Certains individus feraient bien de l’être un peu moins. On conseillerait bien à certains gendarmes et magistrats bien dressés de trainer un peu au lit en lisant une pile de bons romans policiers plutôt que d’aller se défouler à creuser des trous ou inventer des tueurs machiavéliques cherchant à les défier. Franchement, à qui viendrait l’idée de défier les forces de l’ordre dans notre pays? (non, ne me répondez pas finement qu’il s’agit justement d’un tueur fou ).
La démocratie, c’est l’idée qu’il y a plus d’idées dans plusieurs têtes que dans une, et moins de folie aussi (ou plutôt les différentes folies se compensent un peu lorsque le système fonctionne bien). Si on veut améliorer notre démocratie, on ferait bien d’essayer de cesser de former des petits moutons qui exécuteront les ordres des “chefs” aussi idiots soient-ils, mais plutôt des personnes capables de penser par elles-mêmes, et surtout plus jamais des parlementaires presse-bouton qui votent comme le chef (de groupe) a dit sinon... (ce qui implique une réforme de notre système électoral). Soit dit en passant, les commissions parlementaires, pour pouvoir y siéger il faut faire partie d’un groupe !
Apparemment, en Belgique, c’est difficile d’avoir des opinions à titre personnel. Ceux qui s’y essayent se font peut-être écraser entre deux portes, et végètent tristement (dans l’administration par exemple, alors que c’est si facile de prendre une carte de parti et de solliciter à des postes pour lesquels on n’a aucune compétence). Il n’y a aucune honte à avoir: tout le monde fait comme ça.

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

Untitled document

 
     

     
 
Belgique

Chers Lecteurs,
IN MEMORIAM Jean-Louis VAN NYPELSEER* 1921-2019
MR..de ?
"NOS GLOIRES" :chromos et légendes*
Les chemins sinueux de la propagande
CONGO: la triste histoire de l'E.I.C.
UNE AUTRE HISTOIRE DU CONGO
LA VRAIE SIXIEME REFORME DE L’ETAT
NOUS CITOYENS
FINANCES PUBLIQUES Le vieillissement de la population, incitant pour une meilleure gestion
LA RÉFORME DE L’ARRONDISSEMENT JUDICIAIRE DE BRUXELLES
« Bruxelles… renouvelle »
Jacques Julliard et le déclin démocratique
Fiscalité : histoire et perspectives…
Réduction des cotisations à la sécurité sociale
Annie Cordy
Le FMI et les Belges
Ceci n’est pas une Belgique , peut-être?
ELECTIONS, PAPILLONS…
Edito Février 2005
Vlaams Belang?
Le fritisme
Démocratie ou particratie (suite)
Edito janvier 2004
Démocratie ou particratie?
Edito: le procès Cools
Edito novembre 2003
Nihil obstat ?
Fanfares, spécialistes, et démocratie
Nihil nove sub sole
Politique belge
Edito septembre 2002
La poste doit-elle distribuer les tracts du Vlaams Blok?
LES BELGES,VUS PAR DIDIER PAVY
Edito, mai 1999
INFORMATISATION DES ELECTIONS:UN COUP D'ETAT VIRTUEL
HOMMAGE A JACQUES COX
LETTRE DE LUCIENNE COX
Masques, lettres et petits ecrets
BELGIQUE, TOUJOURS?
NEW YORK SUR SENNE Au sujet des soi-disant «émeutes» à Saint-Josse
EDITO JUIN 1998
AFFAIRE DUTROUX: Interview de Nathalie Gallant
DU DEVOIR DE RESERVE
EFFICASSE
SEMAINE DU BLANC
EXERCICE IMPOSE
BREVES MULTICOLORES
UN PRIX EXEMPLAIRE ET PARADOXAL
L'APPLICATION DE LA LOI
EN VOOR DE VLAMINGEN IS HET NIET HET ZELFDE?
L'IMAGE D'UNE VILLE
Wallons-nous, réponse de José Fontaine
Wallons nous?
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact