Argent et politique

Banc Public n° 245 , Février 2016 , Frank FURET



En 2014, on compte aux États-Unis 320 millions d'habitants  dont 5.231.000 sont millionnaires (source : Les Echos). La proportion de millionnaires est donc de : 5.231.000 / 320.000.000  soit 1,63% de la population. Mais la moitié des élus au Congrès des Etats-Unis sont millionnaires et ils sont autant démocrates que républicains, indique l'analyse d'une association qui travaille sur l'influence de l'argent en politique.

 

 

Les élus américains "ont depuis toujours été plus riches que l'Américain moyen", mais qu'ils soient maintenant une majorité "représente un moment charnière alors qu'ils sont en train de discuter indemnités chômage, bons alimentaires et salaire minimum". Si l'endroit a toujours été peuplé par des personnes plutôt aisées, l'écart avec le reste du peuple n'a en revanche jamais été aussi marqué.

 

Le revenu net médian des représentants et sénateurs culmine à 913.000 $ (705.000 €,en 2014, 820.000 en 2016) et ne cesse d'augmenter, quand celui des Américains dans son ensemble, continuellement en baisse, avoisine aujourd'hui les 100.000 $ (77.000 €en 2014, 90.000 en 2016). Plus surprenant, le revenu du Congrès a augmenté de 15% en sept ans, période durant laquelle celui des Américains les plus fortunés a pour sa part stagné. Pour tous les autres, le revenu médian a baissé de 8% pour cette même période. Si cet écart de richesse aurait pu passer inaperçu en temps normal, en pleine crise économique, il choque.

 

Pour tenter d'expliquer comment les parlementaires font pour continuer de s'enrichir en ces temps de morosité économique, plusieurs pistes sont évoquées. Certains analystes estiment que c'est tout simplement parce que la politique s'adresse avant tout aux personnes aisées. Lors des élections de 2010, le coût d'une campagne victorieuse pour le Sénat s'élevait en moyenne à 10 millions de $ et à 1,4 million pour une place au sein de la Chambre des représentants. De facto, seules des personnes avec des moyens déjà important sont à même de se lancer en politique.

 

Une fois entré au Congrès, le parlementaire touche un salaire annuel de base de 174.000 $ (qui a augmenté de 10% depuis 2004, soit un peu moins que l'inflation). À ce salaire s'ajoutent plusieurs avantages auquel le citoyen lambda n'a pas accès: des primes d'ancienneté, des pensions de retraite et une sécurité sociale en or.

 

Le Washington Post explique aussi qu'une fois en place, les sénateurs et les représentants jouissent d'un réseau et de nouveaux moyens qui leur permettent d'augmenter leurs pécules en bénéficiant d'un «important avantage d'informations» dû à leurs positions.

Frank FURET

     
 

Biblio, sources...

USA/Congrès: la moitié des élus millionnaires, lefigaro.fr, 10 janvier 2014

Les élus du Congrès américain de plus en plus riches, Jérémy MACCAUD, lefigaro.fr, 28 décembre 2011

 
     

     
   
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact